Pour sortir de la médiocrité et de la platitude ambiantes…


« II n’est rien de tel que l’admiration. Exulter parce qu’on se sent dépassé par la grâce d’un musicien, l’élégance d’un animal, la grandeur d’un paysage, voire l’horreur grandiose d’un enfer, c’est ce qui donne un sens à la vie. Celui qui n’est pas capable d’admiration est un misérable. Aucune amitié n’est possible avec lui, car il n’y a d’amitié que dans le partage d’admirations communes. Nos limites, nos insuffisances, nos petitesses trouvent leur guérison dans l’irruption du sublime sous nos yeux. Comme l’a dit Ingmar Bergmann, la musique de Jean-Sébastien Bach nous console de notre impiété. On pourrait ajouter: notre futilité s’évanouit à la lecture de la Bible, notre grivoiserie se métamorphose en amour charnel à la vue des corps de la Chapelie Sixtine, et les Carnets de Paul Valéry transforment notre bétise en lumineuse intelligence.  »

Célébrations, Michel Tournier

Posted from WordPress for BlackBerry.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s