Quand la poésie côtoie le sordide


Jean-Pierre Deblonde

laroueUne maison abandonnée , dont on a muré portes et fenêtres.

Un lieu abandonné tellement sordide que des gens n’hésitent pas à y déposer leurs ordures.

C’est pourtant dans cet endroit qu’un poète a décidé  d’écrire.

Et soudain les mots de Jef transforment le lieu, le subliment.

Par l’alchimie des mots, le regard se transforme et ce coin attire les regards, interroge le spectateur.

Cet endroit sordide situé à Anderlecht ( commune de Bruxelles ) devient alors une oeuvre d’art, le temps que les mots de craie s’effacent avec la pluie.

Marcel Duchamp n’aurait pas fait mieux.

Bravo Jef.

Jef ( Jean-François Deblonde ) anime un comité de quartier à Anderlecht. Suivez le dernier évènement culturel auquel il a participé via le lien:

http://www.fmbrussel.be/artikel/vers_op_straat.aspx

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s